Les démarches à retenir pour décrocher un crédit rapide

Crédit rapide

De nombreux particuliers souhaitent obtenir un prêt pour concrétiser leur projet. Toutefois, la plupart d’entre eux ne savent pas les conditions d’obtention. Voici quelques démarches à suivre pour décrocher un crédit rapide.

Avoir des revenus fixes et des taux d’endettements faibles

Il est essentiel d’avoir des revenus fixes et réguliers si on veut obtenir un credit rapide. La plupart des organismes prêteurs exigent souvent un emploi stable et un contrat à durée indéterminée. Certains réclament un poste dans la fonction publique assurant un revenu fixe mensuel.

Pour prouver cette stabilité financière, l’emprunteur doit fournir quelques pièces. Parmi celles-ci figurent les relevés du compte bancaire sur les 3 derniers mois. En ce qui concerne cette condition, l’emprunteur doit être honnête et transparent.

L’organisme prêteur analyse également le taux d’endettement de l’emprunteur. Cela permet de définir la solvabilité du demandeur. Les banques utilisent généralement la règle des 33 %. Le taux d’endettement ne doit pas être supérieur à 33 % des revenus mensuels du demandeur. Toutefois, cette règle n’est pas applicable si les revenus de l’emprunteur sont élevés. Elle n’est pas également valable si les garanties sont suffisantes.

Avoir un apport personnel et ne pas être interdit bancaire

L’apport personnel est un facteur déterminant dans un prêt. Il est évalué à 10% du montant global du prix d’achat d’un bien. Les frais de gestion et de notaire y sont inclus. Pour obtenir un crédit rapide, l’apport doit représenter aux alentours de 20 % du montant de l’achat.

En général, l’apport personnel n’est pas un critère essentiel. Cela varie en fonction du « reste à vivre » de l’emprunteur. Celui-ci détermine les ressources restantes après avoir payé toutes les charges. Ces dernières comprennent le loyer, la mensualité d’un éventuel prêt, les factures d’eau et d’électricité. Lorsque le reste à vivre est conséquent, l’emprunteur a beaucoup de chances à décrocher le prêt.

L’emprunteur ne doit pas aussi être répertorié comme interdit bancaire s’il veut l’obtenir. Avant d’en accorder, les établissements bancaires s’informent auprès de la Banque de France. Cela leur permet de vérifier si l’emprunteur est classé en tant qu’interdit bancaire. Si tel est son cas, l’organisme ne garantira aucun prêt.

Miser sur la concurrence des établissements bancaires

Il est nécessaire de comparer les offres de différents organismes pour sa demande de prêt. Afin d’obtenir la meilleure offre, il faut confronter les différentes propositions des prêteurs avec leurs modalités. Celles-ci incluent le taux d’intérêt, les délais et la durée de remboursement. Ces modalités peuvent varier d’une banque à une autre.

Face aux différentes offres de plusieurs banques, il faut les mettre en concurrence. Ainsi, on peut négocier et obtenir des conditions plus favorables comme les clauses moins restrictives. On peut aussi passer par un courtier simplifiant la mise en relation avec les prêteurs. Pour ceux-ci, cela constitue une assurance d’avoir un dossier présentable. Ils considèrent souvent ce dossier avec une attention particulière.

Recourir à un courtier permet aussi de trouver plusieurs prêteurs susceptibles d’accorder le prêt. En plus de gagner du temps, cette décision évite tout stress.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *